A propos

 

Je ponds mes articles en direct de mon squat pourave

Avec moi, tu peux remballer ta dégaine de varcreu, ta cravate de trimard, ton costard de narvalo et tes pompes de blarfe. Profites-en pour ranger ta sensibilité de baltringue et tes goûts merdiques pour ton mainstream foireux. Arrête la verdure et graille de la barbaque, oublie le cinoche et reluque du porno-crade, troque ta littérature gonflante à en crever contre des puchnlines sanglantes. Range ta diplomatie, tes manières et ta psychologie à deux dolls car un molard, une insulte et une golden dans les chicos fonctionneront toujours mieux qu’une formule de politesse.

Je t’explique : tu es tombé chez le duc du macadam. Je suis Le Mec de l’underground, un auteur/blogueur, toxico, dealer et j’en zappe, qui cherche à palper du zeillo pour se payer sa came, ses talonneuses et ses grecs complets sauce samouraï. Pour me faire des burnes en platine, j’ai choisi de me lancer dans la littérature vandale, les récits et les posts urbains, harboiled, explicites et undergrounds.

J’appartiens à une meute de cassos baptisée « la clique de l’underground », des fooleks finis à la pisse qui n’émergent qu’à la nuit tombée pour répandre leur boxon sur le bitume. Tu pourras suivre mon crew à travers des types comme Malo Kid mon poto, Tonton Pérave l’ancien, Constantin le mec séquestré dans ma cave, le black rabbit webdesigner du blog, ma frelonne la toxipute tarée, Chivas le taxi clandé, Lakhdar le poisseux et les autres clebs du ghetto.

Si tu m’imagines en asperge ou en branchouillard, sache que tu te plantes royalement. Ouais mon soce, je te le jure sur la vie de mes morts, ça va croundave entre mes lignes, l’odeur goudronnée de la street crédibilité.

Le mec de l’underground

le mec underground

 

Les commentaires sont fermés.