Un dîner presque pourave (1/2)

repas lasdègue

Tonton Pérave est de passage sur Paname et hier, l’ancien a organisé une bouffe. Chez moi, sans pitié. Dans l’underground, on a plus l’habitude de se farcir des grecs dans le tromé plutôt que de grailler autour d’une table mais le ieuv a tellement insisté pour faire ça dans mon squat que j’ai fini par lâcher l’affaire. Tonton Pérave peut être casse burnes, quand il a une idée derrière la cafetière.

En réalité, j’ai accepté de participer à ce repas parce que perso, ça me faisait économiser le prix d’un casse-dalle. Je ne suis pas un rapiat mais ouais, je suis à cinq dolls près. En plus, le tonton a dit qu’il cuisinerait pour l’occase, j’étais curieux de voir ça. L’enfoiré, il est capable de gerber dans nos assiettes et de nous servir sa galette, tellement qu’il est crasseux. Enfin bon, même si c’était le cas, je préférais damer sa gerbe plutôt que de lâcher cinq balles.

Malo Kid a débarqué le premier, Lakhdar et Chivas ensuite. Le Black Rabbit n’a pas pu se joindre à nous, il devait terminer le site d’un club de free-fight de Mantes-la-bonasse. Et puis surprise de merde, ma frelonne a débarqué. Direct, je suis allé embrouiller Tonton Pérave :

-Tonton, t’es sérieux là ? T’as incrusté ma reusse ?

-Bah ouais ! il m’a répondu avec une gueule de con.

-Putain, t’es relou, pourquoi t’as invité cette salope ?

-Bah parce qu’elle fait partie d’la clique.

-Putain, tu fais chier ! J’voulais pas la voir, cette grosse taspé !

Le dîner n’avait même pas commencé, j’en avais déjà ras le cul. On s’est installés autour de la table que j’ai récupérée aux encombrants et que j’ai rafistolée avec un soce. Je me suis calé entre Malo Kid et Chivas, histoire qu’on se tape des barres, et j’ai demandé à Lakhdar de s’asseoir en bout de table à côté de ma frelonne, parce que Lakhdar porte la poisse.

Baby underground nous a rejoints avec Constantin, son jouet préféré. Constantin, depuis trois jours, je lui ai ligoté les pognes derrière le dos, hormis quand il charbonne. Il est puni, normal, mon dernier post n’a atteint que 107 visiteurs. L’enculé ! Et encore, je suis peace avec ce fils de pute, j’aurais très bien pu le laisser à la cave pour le repas. Mais bon, je ne suis pas un bâtard.

Tonton Pérave s’est ramené avec des cartons de boite à pizza sur lesquelles il avait foutu notre graille. Bordel, dans le teum-teum, ça chlinguait grave le cramé. Normal, les barbeucs en intérieur…

-Yo tonton, où t’as trouvé ces toncars à pizza ? a voulu savoir Malo Kid.

-Là-bas, au bout d’la rue ! a répondu le vieux.

-Vas-y, laisse-tomber, j’bouffe ap !

-Pareil ! a fait Chivas.

-Pourquoi ? je leur ai demandé.

-Quoi « pourquoi » ? Tu nous as pris pour des charclos ou quoi ?

-Bah nan mais bon, ça fait économiser l’prix d’un casse-dalle !

-Vas-y, toi ! Vous êtes vraiment des clodos !

Ils n’avaient qu’à pas bouffer, ils pouvaient niquer leur race pour que je leur dépanne des chips. Pour se couper la dalle, Chivas le clandé s’est farci une énorme poutre dans le zen. Moi, j’ai poncé mon zdar pour me filer encore plus les crocs. Tonton Pérave a posé nos grailles sur la table, j’ai attaqué direct. A peine le truc dans mon bec, j’ai senti un goût archi lasdègue. Putain, ça fouettait sa race ! Pas grave, j’ai damé pire, j’avais ainf sa mère et surtout, cinq balles d’économisé.

-Ça pue du cul ! a crié Baby underground.

-Tu veux que j’te dise tonton? a fait ma reusse. Ton plat est dégueulasse !

Lakhdar a ajouté :

-Moi j’kiffe bien !

-C’est quoi comme plat ? j’ai demandé au vieux.

-Ça ? Des pigeons !

-Quoi ? Tu les as dénichés où ?

-Sur la place devant Notre-Dame. Si y en a un qu’est pas bon, c’est celui qu’était déjà mort. Vous êtes pas obligés d’le becqueter…

-T’façon on est obligés de rien du tout ! l’a coupé Chivas en repoussant son plat. Vous êtes vraiment des fooleks de bouffer ça, un truc de ouf !

Tonton Pérave s’est postiché à côté de Baby underground en tirant la gueule. Ben quoi ? On n’allait quand même pas lui dire que c’était bon, alors que c’était de la daube Garbit. Et puis Lakhdar kiffait bien.

A SUIVRE…


Tags: , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *